ART-ICLE.FR, le site de Léon Mychkine (Doppelgänger), écrivain, Docteur en Philosophie, chercheur indépendant, critique d’art théoricien, membre de l’Association Internationale des Critiques d’Art (AICA-France)

Journal #4. Emmanuel Macron est-il un androïde ?

C’est passé inaperçu, comme si de rien n’était, n’avait été, ne fût. Mais il y a eu ce moment, cet étrange moment, où le Président de la République Française a connu comme un problème de câblage, lui qui nous avait habitué à une extrême maîtrise tant du schéma corporel, du ‘body language’, que de l’élocution. Outre les quelques fois où il a buté sur les mots, ce qui était jusque là assez rarissime, il y a donc eu ce moment, révélateur d’une étonnante expression faciale :

On jurerait qu’à ce moment, le Président est gêné. Comment ne pas prendre cette mimique autrement que comme une manière de montrer l’embarras ? Mais cela est très étonnant aussi car le Président ne nous a jamais habitués à trahir le moindre signe de gêne. Pourtant, cette bouche pincée, ses joues emplies d’un peu d’air contenu, et surtout, cet œil gauche fermé par rapport au droit ne laisse d’interroger. C’est passé très vite, le Président ne s’est pas attardé sur cette posture faciale, et pour cause, on peut penser qu’elle lui a échappée. Et cet échappement semble souligné par cette manière de se serrer les mains, écrasant le pouce droit sous celui de gauche, pris en étau avec l’index, du genre : « Oups ! j’ai fait une boulette. » Ce qui alors, signifierait, que, dans un laps de temps qui tient de l’instant, le Président s’est rendu compte de son expression tout à fait inattendue, et s’en est écrasé le pouce de mécontentement. Ainsi, il s’est écrasé le pouce juste après avoir produit involontairement (?) cette étrange et inexplicable mimique. Le Président vient de se rendre compte de cet échappé facial, mais c’est trop tard. Aura-t-il pu l’expliciter avec ses conseillers en communication ? Rien n’est moins sûr. Car maintenant, il va falloir oublier. Car il s’agit bien d’un aveu ; d’un aveu que le Président ne maîtrise pas tout. Cependant, on peut se demander comment il réussit à fermer l’œil gauche à demi sans que ne se produise la moindre contraction cutanée ? Faites-en l’essai. Si vous ne voyez pas de contraction sous la paupière inférieure, à l’endroit du sillon palpébro-génien de Charpy, c’est que, probablement, vous êtes un androïde.

 

Léon Mychkine