Les petits mystères de Michael Lundgren, photographe

Nous aimons les images. Il en est de toute sorte. Il y a des images banales, elles sont légion ; des images répugnantes, en légion de même ; des images belles, des images très belles, des images sublimes, etc. Et il y a aussi des images énactantes, comme chez Michael Lundgren.

Exemple :

Michael Lundgren, “Untitled”, Gelatin-Silver-Print, 20″x24″

Plus précisément, les photographies de Lundgren sont narrativo-énactives ; i.e., elles incitent à chercher l’histoire qui se cache derrière, dans le contexte, l’hypertexte imagique. Ici, deux choses. La première, cette sorte de trace de griffe au sol, comme laissée par un monstre. Et puis cette lumière, étrange. D’où provient-elle ? D’un phare de voiture ? Ce sont des indices, qui permettent d’extrapoler.

Autre exemple :

On lit parfois que le ciel est déchiré, qu’il se déchire. C’est le cas ici, avec une restitution jamais vue auparavant.

Michael Lundgren, “Lebanon”

J’aime beaucoup celle-ci. On pense évidemment à l’échelle de Jacob. Genèse 28 :« Jacob quitta Bersabée et partit pour Harân. Il arriva d’aventure en un certain lieu et il y passa la nuit, car le soleil s’était couché. Il prit une des pierres du lieu, la mit sous sa tête et dormit en ce lieu. Il eut un songe : Voilà qu’une échelle était dressée sur la terre et que son sommet atteignait le ciel, et des anges de Dieu y montaient et descendaient ! Voilà que Yahvé se tenait devant lui et dit: “Je suis Yahvé, le Dieu d’Abraham ton ancêtre et le Dieu d’Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je la donne à toi et à ta descendance. Ta descendance deviendra nombreuse comme la poussière du sol, tu déborderas à l’occident et à l’orient, au septentrion et au midi, et tous les clans de la terre se béniront par toi et par ta descendance. Je suis avec toi, je te garderai partout où tu iras et te ramènerai en ce pays, car je ne t’abandonnerai pas tant que je n’aie accompli ce que je t’ai promis.” Jacob s’éveilla de son sommeil et dit: “En vérité, Yahvé est en ce lieu et je ne le savais pas !” Il eut peur et dit : “Que ce lieu est redoutable ! Ce n’est rien de moins qu’une maison de Dieu et la porte du ciel !” Levé de bon matin, il prit la pierre qui lui avait servi de chevet, il la dressa comme une stèle et répandit de l’huile sur son sommet. À ce lieu, il donna le nom de Béthel [Maison de Dieu], mais auparavant la ville s’appelait Luz

L’histoire ne dit pas si l’échelle fut vraiment présente. Non, puisque c’est un songe. Oui, mais on peut tout aussi bien la formaliser, l’esquisser, et il n’est pas impossible qu’ici le photographe ait eu cette idée en tête, en shootant ; sauf que ce n’est certainement pas lui qui a installé ici cette échelle. D’ailleurs, est-ce même une échelle ? Cela y ressemble. La trace métallique, comme vestige d’un passé artificialisé, dans lequel ne demeure rien d’autre que ce fragment d’échelle jacobine.

 

Michael Lundgren, Série “Matter”, 2016

Ici ↑, probablement, les restes d’un vaisseau spatial, faussement extra-terrestre.

MIchael Lundgren, Série ”Matter”, 2016

Cette image ↑ illustre assez bien le propos chez Lundgren, son motif ; à savoir ce jeu entre naturalité et intervention. On ne sait pas très bien comment il peut se faire que la Nature produise un tel parallélépipède… C’est fort peu soupçonnable. Alors c’est donc le photographe qui l’a installé. D’accord. Mais comment a-t-il fait ? Nulle trace d’intervention, à part peut-être dans cette zone du bord droit étonnamment sombre. Cache-t-on là quelque chose ? Et que dire de l’éclairage ? Science-fictionnel. Nous y revenons.

Michael Lundgren, “River Valley”, 20″x24″, gelatin silver print

Ici un paysage avec quelque chose de bizarre dans l’air… Si l’on considère qu’au sol, en contrebas, ces tracés sont ceux d’un fleuve et de routes, alors la taille de cet objet lumineux suspendu est assez considérable.

 

 

Certainement qu’ici, tout bon photographe expérimenté pourra avoir une idée de comment Lundgren procéda pour obtenir cette image. Pas moi. Car je n’entre pas dans cette catégorie. Alors je m’en remets à la candeur, et suis prêt à accepter que cela a existé. Et cela me plaît. Hypothèses : 1) Un tube à essai cosmique emporte un prélèvement du sol (voyez le niveau, visible). 2) Une fenêtre de Trou de ver est apparue, qui, on le sait, en spéculation astrophysique, donne, d’un côté, sur un trou noir, et, de l’autre, sur un trou blanc. Et c’est bien un trou blanc que nous voyons ici.

 

Léon Mychkine

 

 

 

Newsletter