Per Barclay est un artiste norvégien (né en 1955). Dans la Nef du CCCOD on trouve sa “chambre d’huile”, mais aussi un petit tableau d’Olivier Debré. Pour comprendre la présence de ce tableautin, Barclay nous apprend que tout cela remonte à l’époque où il était étudiant en Histoire de l’Art. Un jour, se retrouvant dans le bureau d’un galeriste de sa connaissance, il voit, accroché au mur, ‘Petit Lysne gris’. Barclay avoue avoir avoir éprouvé quelque chose d’inédit, un choc. Il n’avait jamais rien vu de semblable. Et il explique que cette découverte visuelle — cette révélation — lui a « ouvert les portes ». Barclay ajoute que, durant les annéesRead More →

Incipit. I gratefully thank my friend Peter Briggs, artist, sculptor, for his rereading of my English version. And I thank Thora Dolven Balke and Élodie Stroecken for their collaboration.       At Tours, in France, the very brand new Centre of Art CCCOD (Centre de Création Contemporaine/Olivié Debré) opened in March. For its opening, it pays tribute to the great French painter Olivier Debré. Debré travelled a lot. Yet, one country he was very fond was Norway. In order to acknowledge this, the director of the CCCOD, Alain Julien-Laferrière, had the idea to show some of the paintings that Debré did in Norway, and especially in Lærdal, in SouthRead More →

INCIPIT. Je remercie Thora Dolven Balke et Élodie Stroecken pour leur collaboration.        Parallèlement, et en écho aux oeuvres d’Olivier Debré et sa passion pour la Norvège, nous découvrons, dans la “Galerie Noire” du CCCOD, des artistes norvégiens. L’exposition ‘Innland’ a été commissionnée par une artiste norvégienne, Thora Dolven Balke, et Élodie Stroecken, chargée (avec Delphine Masson et Marie Rochard) des expositions au CCCOD. Ainsi, c’est 11 artistes que nous découvrons dans la “Galerie noire”. J’ai visité Innland avec Thora Dolven Balke, dont voici l’entretien retranscrit et traduit de l’Anglais. Je tiens à préciser que je n’ai pas traité de tous les artistes présents dansRead More →

Le 09 mars 2017, nous étions conviés à venir découvrir le nouveau vaisseau amiral turon de l’art contemporain, piloté par Alain Julien-Laferrière. Construit à la place de l’ancienne École des Beaux-Arts, fors la nef, qui a été intégrée au nouveau bâtiment, il est le fruit de l’agence d’architecte portugaise Aires Mateus (pour Francisco Aires Mateus et Manuel Aires Mateus, nés en 1964 et 1963). C’est un très beau bâtiment, très lumineux, avec des cimaises très hautes, ce qui permettra d’accueillir des oeuvres monumentales. Ce nouveau vaisseau, c’est le CCCOD. Que signifie cet acronyme? Soit la réunion de deux entités historiques que sont, d’un côté, l’initiative pionnière dans la villeRead More →

Du 11 février au 8 mai 2017, le Musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun propose, parmi deux autres expositions (Daniel Nadaud, et Louis Vuitton, cette dernière jusqu’au 9 avril), une exposition commune à Joël Frémiot et Patrick Peltier.  Patrick Peltier et Joël Frémiot Les hyperliens sont en LimeGreen souligné Le peintre Joël Frémiot et le sculpteur Patrick Peltier exposent ensemble dans le Musée Saint-Roch. Et c’est une réussite. L’exposition est titrée « Entre-Eux-Deux », et on pourrait tout aussi bien l’appeler « avec eux deux », tant fonctionne leur appariement, et j’emploie ici le terme au sens biologique imagé, c’est-à-dire qu’il y a quelque chose, dans l’ADN respectif de ces deuxRead More →

Les hyperliens sont en Lawngreen souligné   Du 19 janvier au 19 février 2017, Vanessa Dziuba et Jean-Philippe, exposaient au POCTB, à Orléans. Dziuba et Bretin sont des artistes multimédia, dans le sens où ils utilisent différents supports (media). Mais “multimédia” signifie aussi ici communication entre les expressions (et n’est pas anodin le fait que deux dessins de Dziuba sont titrés ”Vases communicants“) : telle miniature reproduite en grand format se retrouve exposée au mur et imprimée dans un livre. Ce genre de processus n’est pas inédit, mais souvent il advient de manière diachronique, et surtout, l’artiste ne gère pas le type d’affiche ni le livre qui accompagne l’exposition,Read More →

 Les hyperliens sont en moutarde souligné Au Musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun, du 08 octobre au 30 décembre 2016, on pouvait découvrir l’oeuvre de Christian Fossier (1943-2013). J’ai visité deux fois l’exposition ; et si la première fois j’ai été stupéfié par l’extraordinaire maîtrise de Fossier graveur, par exemple, je n’avais pas saisi la palette, semble-t-il sans borne, qu’il détenait. Car c’est bien ce dont on se rend compte face à l’oeuvre de Fossier : Nous avons affaire à quelqu’un qui se révèle très à l’aise dans ce que, empruntant au registre de la cosmologie spéculative, j’appellerais le « multivers ». La notion de multivers postule qu’ilRead More →

Les hyperliens sont en rose (c’est la vie) souligné La Fondation du Doute de Blois abrite la plus grande collection Fluxus du monde. Qui connaît Fluxus? Comme de nombreux mouvements-pères dans l’Histoire de l’Art, ou de nombreuses figures tutélaires que l’on pille sans rendre hommage, Fluxus est un mouvement-père. Mais comme Fluxus n’est certainement pas un mouvement phallocrate, disons que Fluxus est un mouvement père-mère, ou mère-père. Il engendre, et engendre, à n’en plus finir. Assez curieusement, Fluxus ne se revendique pas comme un mouvement artistique. Le lithuanien George Maciunas, son fondateur, écrit dans son manifeste de 1965 que l’art proprement dit est le faitRead More →

Les hyperliens sont en bordeau souligné Sébastien Pons développe un vocabulaire des téguments. Il observe les matériaux, et joue sur leur ambiguïté, leur capacité à représenter ce qu’ils sont (de la faïence), ou bien à simuler (du polystyrène semblant le marbre). Ce qui apparaît comme une grande thématique de son oeuvre en cours, c’est l‘os. L’os, par excellence, est un matériau paradoxal. Il est très solide et dur, tandis qu’il croît. On le penserait enfermé sur lui-même, mais il se montre, à nu, ou sous l’épiderme (et entretient des relations vitales avec l’organisme). L’os, la peau, le sous-épiderme, les revêtements, autant de thèmes qui constituent la base de l’expressionRead More →

   NB : Les hyperliens sont en rouge souligné.                           Dessin volume (détail) Impression numérique, encre de chine, sandow, pinces à dessin, L 50 x h 55 x p 43 cm, 18 septembre 2015 (Courtesy Messager) Frédéric Messager a exposé en deux endroits différents, à Orléans. Du 16 novembre au 18 décembre dernier dans “l’espace projet” du nouveau lieu (voir l’article précédent), et dans La borne, du 7 novembre au 2 décembre 2015. Frédéric Messager fait du dessin. À première vue, on pourrait croire que c’est de la sculpture, parce que ces dessins sont volumineux, c’est-à-dire, en trois dimensions. Cependant,Read More →